Sep 182016
 

La couche de glace dans l’océan Arctique a atteint son niveau le plus bas de l’année le 10 septembre 2016. Une animation créée à partir d’images prises depuis l’espace, et diffusée par la NASA le 15 septembre, montre ainsi la fonte des glaces dans l’hémisphère nord de la Terre, entre le 24 mars 2016 et le 10 septembre. À cette date, il ne reste plus que 4,14 millions de kilomètres carrés, un niveau extrêmement faible, proche du niveau record enregistré en 2012 avec 3,41 millions de kilomètres carrés.

La hausse des températures apparaît comme le facteur majeur de cette diminution de la banquise arctique et les relevés météorologiques viennent corroborer cette idée avec une moyenne des températures relevées supérieure partout en Arctique. Là encore la mer de Kara qui borde l’archipel de Svalbard de même que la région située à proximité même du pôle Nord concentrent les indicateurs les plus élevés. Ainsi, aussi en décembre, février et mars, les températures dans ces régions furent nettement supérieures aux normales de saison. Elles atteignirent 6 degrés de plus que les moyennes habituelles et même jusqu’au 12 degrés supérieurs aux normales en mars pour le nord du Svalbard.

Ces températures plus chaudes ne sont pour autant pas les uniques facteurs explicatifs de cette faible extension record de la calotte glaciaire cette année. Les vents en provenance du Sud sont eux aussi responsables en partie de ce phénomène. En effet ils ont empêché les glaces d’atteindre ces mêmes régions en repoussant la banquise plus au Nord. Cette situation fut renforcée par l’entrée via les courants marins, d’eaux en provenance de l’Atlantique Nord qui se mêlèrent aux eaux plus froides de la mer de Norvège qui fait elle partie de l’océan Arctique.

Au printemps, la température moyenne a dépassé de 6,7 °C, la normale saisonnière depuis 1949, à Kangerlussuaq, dans le sud-ouest de ce territoire arctique placé sous la souveraineté du Danemark. Et durant l’été, les scientifiques danois ont mesuré une moyenne de 8,2°C à Tasiilaq, dans le sud-est de l’île, soit 2,3°C de plus que la température moyenne enregistrée de 1981 à 2010.

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)