Août 042015
 

Nulle provocation dans cette information → juste la preuve que nous pouvons participer à des débats dans lesquels nos positions sont minoritaires. Sortir de l’entre-soi des convaincus définitifs, c’est aussi une variante de ce que nous défendons sous le nom de « démocratie des minoritaires ».
Michel Lepesant y interviendra le vendredi et le samedi en compagnie d’Olivier Rey, auteur de l’un des essais les plus intéressants de ces dernières années : Une question de taille (au Seuil, 2014).

Le programme : http://rencontres-ecologie-2015.assises-chretiennes.fr/assisces_chretiennes/Assises.html

Présentation des Assises

Après le succès des premières Assises chrétiennes de l’écologie, qui réunirent 1700 personnes à Saint-Étienne en novembre 2011 et virent s’exprimer de nombreuses attentes, nous ne pouvions que donner une suite. Quand ? Comment ? Où ? Les réponses se sont imposées d’elles-mêmes. Quand ? L’année 2015 s’offre à nous comme la meilleure qui soit, avec la parution attendue de l’encyclique du pape François sur l’écologie ainsi que la tenue à Paris de la conférence internationale sur les changements climatiques (COP 21). Comment ? En reprenant et amplifiant la formule qui a donné de si bons résultats : marier conférences plénières et tables rondes, où l’on peut entendre la parole d’experts de renom, aux forums petits ou grands (plus de 80 !), où chacun pourra s’exprimer et interpeller les intervenants. Mais aussi mixer le temps de la réflexion à celui de l’expérience sensorielle (danse, travail de la terre…) ou du recueillement (méditation silencieuse, prière, eucharistie). Enfin, jouer à fond la carte de la convivialité et du partage, en invitant aussi les familles, les enfants et les jeunes qui trouverons une place de choix ! Où ? A Saint-Étienne, bien sûr ! Où les «Ligériens» font preuve d’une efficacité et d’une hospitalité plutôt rares (800 personnes seront hébergées cette année gracieusement chez l’habitant ou dans des structures collectives). L’enjeu est de taille. Plus que jamais, il nous faut dessiner ensemble les contours d’une société plus juste et plus respectueuse de la création.

Jean-Claude Noyé, de l’hebdomadaire La Vie → lire son édito : Encyclique « Laudato Si » : un pape écologiste, mais pas décroissant

Père Jean-Luc Souveton prêtre du diocèse de Saint-Étienne

L’équipe des bénévoles du diocèse de Saint-Étienne

Laura Morosini, experte climat

et l’équipe de Chrétiens Unis pour la Terre

 Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(requis)

(requis)